Le grand Tri : les méthodes qui marchent

Prise de conscience

En ce début d’année, comme bon nombre d’entre vous j’imagine, j’avais décidé d’entreprendre un grand tri de choses (toutes catégories concernées) qui polluaient notre appartement. Mais comme je ne savais pas par où commencer, j’ai voulu tester un petit endroit de la maison dont personne ne se soucie ( moi en premier !) ni ne voit, les tiroirs de ma table de chevet. Vous savez, ce petit jardin privé où on est sensé déposer des choses importantes, précieuses ou délicates. Je ne suis pas en mesure de vous décrire l’horreur l’intérieur, mais bon, sachez que pour moi tout va bien si les tiroirs ferment encore ce qui était le cas (mais pour combien de temps?). Et à côté de ça, je passe 1h environ par jour à ranger les pièces de notre appartement, pour que je trouve l’espace relativement respirable. Et je répète le geste tous les jours de la semaine, en pestant sur le fait que c’est bien trop time consuming pour moi, mais bon, on est tous logé à la même enseigne que voulez vous.

J’ai commencé à me dire qu’il y avait probablement un soucis de méthode ou quelque chose dans le genre. En cherchant des sources sur le web, je suis rapidement tombée sur les approches de 2 clutter consultants ( expertes en désordre ) japonaises (je me fie au soucis du détail et de la perfection des japonais!). Hideko Yamashita et Marie Kondo qui est devenue une référence. Elles ont toutes les deux des démarches radicales quoiqu’un peu différentes, dans « La Magie du Rangement » et « DanShaRi ». En bonne sceptique, j’ai voulu les essayer, l’une après l’autre. En lisant les manuels, j’ai vite réalisé que je dépensais bien trop d’énergie au rangement de mon appartement, par un soucis d’image et de contrôle de moi-même. Je ne supportais pas de laisser une maison désordonnée, mais en fin de compte cela ne traitait le problème qu’en surface; un travail en profondeur s’imposait et surtout il fallait changer mes habitudes pour que ce soit vraiment efficace !

La méthode Dan Sha Ri 

Alors j’ai commencé à trier et puis jeter, en suivant la technique du Dan Sha Ri d’abord. Je me suis soudain sentie plus légère, plus détendue. Il y avait là une évidence; l’impact de l’action jeter suivie de lu rangement du reste de mes objets qui me tenaient à coeur ou que j’utilisais vraiment, influaient considérablement sur mes émotions, sur ma façon de me sentir. J’ai senti que le vide laissé par l’encombrement faisait une place neuve pour accueillir de nouveaux projets. Il n’y avait alors plus aucun doute; il fallait que je recommence ce geste, et de façon plus radicale encore. Scanner toutes les catégories d’objets, et m’arrêter dès que je commençais à me lasser de ce travail, et reprendre plus tard.

Le nom de la méthode, termes empruntés au yoga, est déjà très éloquent; Dan ( refuser ), Sha ( jeter ), Ri ( se détacher ). Cet ouvrage qui nous incite beaucoup à se questionner sur soi-même, car “ ce n’est pas l’objet qui se trouve au cœur de l’attention, mais bien de vous-même.” Cette quête du “moi” profond à travers l’allègement de son environnement aide à éclairer ce vers quoi on souhaite se diriger, en passant par la remise en cause de notre comportement avec notre monde actuel de l’hyper-consommation. Le livre va un peu plus loin que la question du rangement, l’idéal pour résoudre nos penchants vers l’accumulation et le bazar, nous souffle Hideko Yamashita, est de rompre l’attachement à nos biens inutiles (Sha) qui “doivent aller vers des lieux où ils sont indispensables, maintenant.” C’est là le point le plus intéressant du livre selon moi (on le comprend grâce à l’image de l’écluse ).

Un peu moins “sur-mesure” que la méthode Konmari, le livre expose les principes fondamentaux suivants pour ranger son intérieur:

  • loi de Pareto: 80% d’objets inutiles face aux 20% restant d’objets qui nous sont essentiels.
  • la règle des 3 catégories
  • 70-50-10
  • la loi du renouvellement engendrée par les 70-50-10
  • la loi du geste unique

* Si je devais retenir des passages du livre ce serait :
“Il y a beaucoup d’effets secondaires engendrés par la pratique du Dan-Sha-Ri, et le perfectionnement de votre façon de faire des choix en est un.”
“Transformer le monde invisible – c’est à dire se changer soi-même, changer les autres et les relations que vous avez avec eux (…).


Après ce premier tsunami du rangement, j’ai continué ma détox d’objets avec la plus récente méthode Konmari. En effet en rangeant tout en une seule fois ( ou par gros morceau ), c’est vraiment radical et « vous pouvez modifier de manière spectaculaire votre état d’esprit ». C’était sans aucun doute ce que je recherchais. Secouer mes affaires surtout celles qui appartiennent au passé. Pas que je sois une grande nostalgique, mais j’étais convaincue que ce comportement me permettrait de faire de la place – physiquement et psychologiquement – à toutes les bonnes choses vers lesquelles j’avais envie d’aller !

La méthode Konmari 

je repasse rapidement sur les points importants de sa méthode, même si beaucoup doivent déjà la connaître:

  • Rassembler tous ses objets par catégories au sol et trier d’un seul élan ( jeter ) en demandant à chaque objet s’il vous « met en joie » ou non. Garder uniquement ce qui vous touche.
  • Ranger le plus souvent verticalement, ou sur la tranche, en respectant un ORDRE progressif ; vêtements, livres, petites choses, objets ayant une valeur sentimentale, et photos. J’avoue que je m’entraîne en ce moment à rouler la plupart de mes vêtements comme des makis, mais ça n’a rien d’évident ça demande un peu d’entraînement. Au Japon, il ne faut pas oublier que le pliage est un art !
  • La quantité à garder est propre à chacun. On est sensé trouver soi-même la quantité de biens idéale à conserver.
  • L’important pour le rangement est de savoir OÙ. Regrouper les objets de même catégorie dans un même lieu.
  • Récolter rapidement les fruits de son travail. Des résultats rapides boostent la motivation, et pour éviter l’effet « rebond ».

*Si je devais retenir des passages du livre, ce serait :

« Choisissez les choses qui vous mettent en joie quand vous les touchez ».

« Le rangement doit consister essentiellement à restaurer l’équilibre entre les êtres humains, leurs biens et la maison dans laquelle ils vivent. »


Comment gérer son TEMPS de rangement ?

Pas de miracle, il faut en effet du temps pour cela! Quand on a un quotidien chargé avec des contraintes horaires, il faut réserver au moins 2 à 3h selon moi pour une bonne désintoxication ! Une matinée prise sur le week-end me semble idéale. On profite de la lumière du jour qui met aussi bien en valeur l’empilement que toute sa poussière :). Forcément si là on ne réagit pas… Et surtout, répéter l’opération autant de fois qu’il y a de catégories de choses ( ou d’espaces différents, cela dépend de la technique que vous préférez employer ) ! Pour ma part, je répète l’opération autant de fois que souhaité par tranche d’environ 2h.


BILAN

C’est dur de déterrer les vieux dossiers, mais j’avoue même que jeter m’a fait énormément de bien! Ceci dit le travail n’est pas terminé, car j’estime ne pas encore avoir atteint le niveau de rangement souhaité – celui qui me permettra d’économiser de précieuses heures sur la semaine et me délestera définitivement du rangement, puisqu’il n’y aura plus ( grand chose ) à ranger. Mon mari est très enthousiaste vis à vis de cette attitude, lui qui me suggérait de « m’attaquer » aux dossiers de mes anciennes sociétés entassés dans le bureau, ma penderie qui ressemblait davantage au musée de la mode ( ou au cimetière de la mode je ne sais plus trop )… mon indifférence par rapport à tout ça qui empiétait sur notre espace de vie partagée. A présent devant cet élan de désencombrement frénétique, il m’a dit ironiquement « c’est bien tout ça… du moment que tu ne me dégages pas ».

Si comme moi, si vous avez lu ces ouvrages, vous avez sans doute dû être impacté(e), sans doute redéfinir votre idée du rangement. Mais il y a bien en plus deux-trois petites choses que j’essaie de mettre en route à la maison, pour que toute la famille soit dans cet élan ;

  • Faire prendre à mon fils l’habitude de ranger ses jouets. Il n’a que 3 ans et demi mais il n’est jamais trop tôt pour lui faire prendre cette bonne habitude, en la tournant le plus souvent en jeux. Une activité est vraiment terminée quand on remet à sa place les choses, avant d’en commencer une autre.
  • Je l’applique moi-même dès que je peux. Par exemple, plutôt que de laisser traîner la vaisselle sale du petit déjeuner dans l’évier ( certains se sentent concernés ? ), elle est illico rangée dans le lave-vaisselle. De toute façon, je serai bien OBLIGEE de le faire, donc je préfère laisser la place à une cuisine propre quand je rentre, qui invite à boire un verre de vin et à se détendre. J’essaie d’appliquer ce geste – faire une tâche dans sa totalité, rangement inclus – dès que possible. Au début c’est un peu rébarbatif mais très vite on l’intègre et on n’y fait même plus attention. On profite mieux de son intérieur.

Le plus dur, pour moi, est de trouver la bonne destination des objets dont je veux me séparer ( j’en parlerai dans un prochain article). Je veux bien les laisser partir, mais pas forcément qu’ils finissent tous à la poubelle. Autant je m’en détache facilement, autant des cartons en sursis restent logés dans les placards et dans notre entrée, comme du chewing-gum qui colle aux pieds. Mais je tiens bon, tous partiront même si c’est moins immédiats. Ce soucis rencontrés, les livres de rangement l’abordnte peu – notemment parce que cela dépend des possibilités/endroits que vous avez autour de chez vous où les déposer. Dernièrement, nous avons fait des dons de livres aux bibliothèques municipales, et à l’église pour les jouets de notre fils et nos vêtements en général.

Je vous tiendrai alors au courant dans quelques temps car nous allons avoir l’occasion de ranger à nouveau : nous allons déménager à la fin du mois de juin. On verra si ce premier gros travail a été fait comme il se doit !

*

Et vous, qu’est ce que vous préférez, la sensation d’une maison propre quand vous rentrez ou ça vous est égal ?

Peut être procédez vous déjà comme ça ? Avez vous d’autres tips à partager ? Je serai très intéressée de les connaître.

*

Mrs LittleRocks

Vous aimerez sans doute

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.