Panier Food/ 1er Trimestre 2018

Depuis que nous avons eu notre fils, BIEN MANGER n’a jamais été aussi important. Connaître la provenance des aliments et préparer nous – même des repas sains et frais au quotidien vont de pair et ce que nous essayons de faire tous les jours, du mieux que possible. Nous investissons en effet une partie de notre temps dans la santé. Cela fait partie de nos priorités.

Avant d’être enceinte, on dinait beaucoup (trop) dehors ou on faisait des commandes. Le midi chacun de notre côté s’en sortait comme il pouvait avec ce que proposaient les restaurants rapides autour de son bureau. On “essayait” de ne pas trop mal choisir, mais c’est parfois compliqué de savoir si ce que l’on mange est réellement adapté à nos besoins, et d’avoir une vraie transparence au niveau de la qualité des produits. Vouloir contrôler l’incontrôlable dans notre environnement n’est pas chose aisée …

La naissance de notre enfant nous a alerté sur l’importance de bien se nourrir et fait adopté une attitude plus responsable vis à vis de l’alimentation (et d’ailleurs TOUTE notre façon de vivre mais là n’est pas le sujet). Maintenant on fait tout notre possible pour s’assurer qu’il prenne de bonnes habitudes alimentaires, et aussi pour conserver au mieux notre forme. Expliqué tel quel ça parait simple, je vous parle ci dessous de la façon dont nous fonctionnons. Ce n’est en rien compliqué, mais ça demande des efforts de régularité et un petit peu d’organisation pour l’intégrer/assimiler dans sa façon de vivre.

Pourquoi planifier ses repas ?

Bref, après cette explication assez longue cohérente à travers laquelle beaucoup devraient se reconnaître, nous essayons autant que possible de lister nos “paniers food”, pour tous les repas prévus à la maison. On fait une course générale tous les 7 à 10 jours qui nous permet de préparer 14 repas pour 3 personnes – mon mari et moi travaillons depuis notre domicile (à cela je ne compte pas les petits déjeuners). On arrive à 3 ou 4 courses/mois. Cela nous évite d’avoir à compléter tous les 2 jours, perdre du temps, avoir parfois moins de choix, surpayer dans un petit commerce. Mais surtout, planifier ses repas est diablement efficace pour mieux manger en vous simplifiant la vie :

– Ca permet en premier lieu de vérifier la provenance et donc la qualité des aliments (frais, local, de saison, écologiques..)

Adapter ses repas selon sa diète alimentaire. Par diète, j’entends adapter ses repas à son activité physique, la nôtre étant sportive. Il nous faut donc un certain nombre de calories par jour et une certaine quantité de macro nutriments – protéines notamment. On adapte bien sûr les repas aux besoins de notre fils également. Cela nous garantit également une meilleure répartition des repas sur la semaine entière (sans se lasser et se laisser aller au craquage avec des commandes de dernière minute), pour éviter au mieux le gâchis ou la mal-bouffe.

Connaitre précisément son budget et pouvoir mieux le contrôler. Vivre dans une grande ville sous-entend des frais plus élevés qu’ailleurs, comme le prix de la nourriture est parfois hors de prix qui pose le dilemme suivant; comment ne pas faire exploser le budget tout en accédant à des produits de qualité ? Faut il nécessairement négliger que l’un des deux ? Non, pas forcément, en tout cas pas de la façon dont nous fonctionnons.

 Ceci fait partie d’un de nos paniers de Janvier! 

Détail du panier : pour quelles habitudes alimentaires ?

Le but est d’avoir une vraie tendance de consommation sur l’année 2018. Je l’ai détaillé par mois mais comme nous sommes partis deux fois en voyage, j’ai préféré tout regrouper en un premier « panier » trimestriel, ce qui est mieux pour avoir une première tendance de consommation. La plus grande partie du panier contient en priorité des produits qui seront consommés dans la semaine, le reste dits “ de base “ qu’il faut toujours avoir dans ses placards mais qui ne s’achètent que tous les 2 mois environ (condiments, cacao, levure de pâtisserie, sacs de congélation, mais aussi fruits secs..). Nous mettons à part les produits d’hygiène ainsi que ceux concernant nos deux chats (alimentation, litière), qui montent assez vite en général 20 a 30 euros/semaines. Avoir des mascottes coûte une blinde a un coût non négligeable 🙂 Ensuite, d’après le ticket de caisse la moitié de la note part en viande, poissons et fromages (en Espagne consommer des fromages français est un petit pêché qui pèse dans la balance!). Evidemment ça peut grimper encore plus si c’est du bio. Pour notre part, nous n’achetons bio qu’en partie seulement. Après, vous retrouvez des produits très basiques, comme des laitages naturels (non sucrés), des légumes, quelques surgelés (évidemment très pratiques à condition de checker les additifs), … finalement des choses basiques (je définis par produit basique un produit qui contient le moins de composants possibles, plus la liste est courte, mieux c’est!) sans restriction particulière et pas très « originales » au vue de la multitude de denrées qu’on a aujourd’hui à portée de main.

Pour la pâtisserie par contre, je fais quelques entorses. Je remplace souvent la farine de blé par d’autres farines plus nutritives, et le sucre blanc par des sucres bruts voire des morceaux de fruits/fruits secs, les résultats sont bluffants) et aussi les matières grasses animales par des végétales. Nos placards sont vides de bonbons et autres cochonneries, mais bon j’ai dû mal à résister à une petite tablette de chocolat noir par semaine. Je suis très gourmande et pas question de se priver des bonnes choses..

Détails du panier trimestriel : pour combien ?

Voilà, entrons enfin dans le vif du sujet. J’ai défini des catégories simples comme « laitages » ou « fruits secs » plutôt que « apéro » ou « treats », car je les ai faite en fonction de nos habitudes alimentaires, qui sont en grande partie, comme je l’ai dit avant, des aliments basiques et naturels plutôt que processés.

Janvier

Sur le mois, les postes les plus importants sont (je n’ai donc pas tout inclus):

-viandes et poissons:134€

-laitages:38,72€

-fromages:29,12€

-légumes: 65€

-épicerie:20€

-petit dèj & goûter:36,30€

-hygiène et entretien maison:68€

-chats:61€

Répartis comme suit:

-du 01 au 07/01: 241,15€

-du 08 au 14/01:214,29€

.du 15 au 21/04:188,37€

.du 22 au 30/01:117,19€

  • Total:761€  (dont Bio: 90€)

 

Février

Nous sommes partis 15 jours à la montagne. Le montant mensuel est donc moins élevé. On retrouve à peu près les mêmes postes « prioritaires ». Je n’ai pas détaillé car nous sommes partis 15 jours à la montagne. Le montant mensuel est donc moins élevé.

-viandes et poissons:44,53€

-laitages:19,46€

-fromages:34,31€ (s’explique par notre achat massif de fromages à notre retour de ski!)

-légumes: 57,47€

-épicerie:54,22€ (j’ai renfloué mon placard avec pas mal d’ingrédients à pâtisserie pas forcément « standards » qu’on ne trouve qu’au rayon bio comme beurre de coco, sucre complet de canne, kuzu …) donc forcément plus chers mais qu’on n’achète qu’une fois tous les 2 ou 3 mois.

-petit dèj & goûter: 8,69€

-hygiène et entretien maison:19,24€

-chats:34,48€

  • Total:471€  (dont Bio:117,36€) sur 3 semaines au lieu de 4.

 

Mars

Nous sommes partis 1 semaines en France, mais nous avons reçu quelques jours des amis et donc fait un plus d’achats « gourmet », comme desserts, ou vins. On peut dire que ça compense.

-viandes et poissons:87,45€

-laitages:20,82€

-fromages:21,61€

-légumes: 87,16€

-épicerie:41,31€

-petit dèj & goûter:45,11€

-hygiène et entretien maison:43,77€

-chats:46,14€

  • Total: 681€ (dont Bio:115,33€)

En résumé

Bien se nourrir est vraiment un thème récurrent qu’on ne peut ignorer aujourd’hui. Notre panier a sûrement dû attirer votre curiosité, même si vous appréhendez l’alimentation de façon différente. Pour notre part, ça permet de prendre du recul sur nos habitudes, ce que l’on croit faire et ce que l’on fait vraiment, grâce à ce traçage de fou des tickets de caisse. C’est un peu barbare de s’y coller, et il m’a fallu de la rigueur également, mais dans quelques temps je pourrai vous dire si les tendances se confirment ou pas, avec tous ces chiffres que j’aurai rentrés dans mon ordi.

Et vous, avez eu vraiment une idée précise de ce que vous consommez toute l’année durant, de comment évoluent vos habitudes alimentaires ? Partagez !

Mrs LittleRocks

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.