Gagner 250 000€ par an ou comment ne pas se sentir riche

Je sens bien que vous trouvez le titre de mon article choquant. Mais pour ceux d’entre vous qui n’ont pas la chance de faire partie de cette catégorie d’employés, je peux vous affirmer que ce n’est pas si exagéré que ça, surtout dans une ville comme Paris ou sa très proche banlieue. En effet, souvent nous nous cantonnons simplement à prendre les chiffres en absolu alors qu’il faut se concentrer sur le plus important : le pouvoir d’achat. Ces 250 000€ n’ont pas du tout le même pouvoir d’achat à Paris, Marseille, New York, Hong Kong ou bien Varsovie. Dans beaucoup de grandes villes, vous aurez la sensation de travailler seulement pour payer vos dépenses. Il est très difficile de mettre de l’argent de côté et de se constituer un matelas de sécurité en cas de coup dur. Je vais donc essayer de vous montrer, en prenant un exemple à Paris, pourquoi avec 250 000€, vous pouvez facilement être pris dans cette course sans fin qu’on appelle la rat race.

Tout d’abord quel type de foyer gagne ce genre de salaire ?

  • Un couple d’avocats d’affaire avec une dizaine d’années d’expérience
  • Un couple travaillant en finance dans une banque d’investissement avec au moins 8 ans d’expérience
  • Un médecin spécialiste et son conjoint responsable marketing avec au moins 8 ans d’expérience
  • Un manager dans une agence de rating et son conjoint travaillant en banque avec au moins 8 ans d’expérience
  • Un trader (10 ans d’expérience et bonus compris) et son conjoint s’occupant du foyer.
  • Un couple de bloggers vivant de son blog, de ses passions et de ses placements (ahahaah I wish I could)

J’aurais pu mettre plus d’exemples mais je me suis cantonné à mon domaine d’expérience. J’avoue qu’en creusant sur les salaires moyens de certains postes et secteurs, on se rend compte que les salaires ne sont pas très élevés comparé aux nombres d’heures travaillées. Je n’ose d’ailleurs pas faire le calcul d’un salaire horaire théorique… Je le répète, j’ai pris des moyennes, vous trouverez plus bas mais aussi bien plus rémunérateur. Malheureusement, tout le monde n’a pas la chance d’être un responsable de desk de trading dans une grande banque d’investissement ou associé dans un grand cabinet d’avocats anglo-saxon ou bien connaitre une ascension fulgurante dans une multinationale. Il y aura toujours des exemples autour de vous de gens super successfuls et/ou avec beaucoup de chance et/ou avec un réseau monétisable etc…

Revenons donc au sujet et à un exemple chiffré :

 

Comme je le disais au début de l’article, vous allez dire que j’exagère. Dans ce cas entrons un peu plus dans le détail :

Achat immobilier + charges : 57 000€

Notre couple avec deux enfants commence à se sentir un peu à l’étroit dans son 70 m2 en location. Ils décident donc d’acheter un 100 m2 à Paris (refait à neuf pour des soucis de simplification) à 10K€ du mètre ce qui semble correct dans un quartier de jeunes cadres dynamiques avec enfants qui veulent être proches d’écoles d’un certain niveau sans avoir à faire 40 minutes de transport supplémentaires. Depuis qu’ils ont commencé leurs carrières professionnelles, disons qu’ils ont réussi à épargner 250 000€ sur 10 ans ou mieux encore ils ont la chance d’avoir l’appui financier de papa et maman (j’en connais beaucoup dans ce cas-là, comme vous pouvez vous en douter, ça fait du bien). L’achat de ce bel appartement leur revient donc à 1 000 000€ plus 6% de frais de notaire soit 1 060 000 €.  Ayant un apport de 250 000€, ils doivent emprunter 810 000€ soit 4 050€ par mois de mensualités avec un taux de 1,65% sur 20 ans et une assurance de 0,10%.

 

Après une recherche rapide sur l’arrondissement du 17eme voici ce qu’on peut trouver avec un budget autour de 1M€. On pourra bien sûr trouver moins cher. Mais d’après ce que j’ai pu voir quand on veut un appartement dans un quartier avec de bonnes écoles à proximité, les prix ont tendance à s’envoler. J’ai même l’impression qu’il faut prévoir plus de 10K€ du mètre pour être sûr de ne pas trop galérer dans sa recherche.

Suite à cet achat/investissement (il parait que les prix immobiliers ne baissent jamais), notre famille se retrouve avec un revenu net après impôt et remboursement de l’emprunt de 108 K€, en enlevant les charges de l’appartement (au moins 400 € par mois soit 4800 € par an) on est à 103K€.

Entretien/ femme de ménage + nounou/baby-sitter : 6 600€

Vu que notre couple travaille à temps plein dans des postes à responsabilités, ils doivent donc justifier leurs salaires en passant de nombreuses heures à leurs bureaux respectifs. Ils ont donc besoin d’une femme de ménage et certainement d’une nounou, d’autant plus si les grands parents n’habitent pas dans les alentours de Paris ; je peux vous dire qu’on en sait quelque chose, on ne se rend pas assez compte de la chance d’avoir les grands parents à proximité, au-delà de l’économie pécuniaire réalisée.

Taxes Foncière et habitation : 4 500€

Nous sommes encore loin des 1,5/2% de taxe foncière sur la valeur du bien que paient nos amis américains, soit pour un bien comme dans notre exemple, une taxe entre 15 000 et 20 000€. Ces deux taxes représentent quand même un beau poste dans les dépenses annuelles, elles devraient diminuer dans les années à venir avec la suppression de la taxe d’habitation mais ne soyons pas dupes, vu que l’État ne sait pas diminuer ses dépenses, ce manque à gagner sera compensé d’une manière ou d’une autre. Par conséquent, je ne pense pas que ces taxes baisseront mais elles connaitront plutôt une mise à jour de leur mode de calcul, ce qui  alourdira la note.

Alimentation : 14 400€

J’ai compté 1 200€ par mois en supposant que notre famille, vu la catégorie socio-professionnelle, mange bio en priorité et dépense dans la multitude de commerces de bouche de Paris qui malheureusement, certes de qualité, sont extrêmement coûteux. Pourquoi 1 200 € ? Comme vous le savez, via nos food reports, nous dépensons, pour le moment à Madrid, entre 700 et 800€ par mois pour 3 personnes. Par conséquent pour 4 personnes avec un surcoût de 20 % pour Paris, on doit approcher quelque chose de réaliste quoique peut-être encore un peu sous-évalué.

Éducation : 24 000€

C’est un des postes qui va être le plus controversé, j’en suis persuadé. En effet, il y a encore de très bonnes écoles publiques à Paris mais si vous n’avez la chance d’être bien localisés par rapport à l’école, la scolarisation de votre enfant dans le bon établissement de votre arrondissement va être assez compliqué. C’est pourquoi beaucoup optent pour des écoles privées. Nous avons quelques exemples d’amis autour de nous qui ont déménagé dans des arrondissements où les écoles étaient meilleures et même avec ça les enfants sont dans le privé. Bien sûr comme pour nous avec Montessori, nous pouvons mettre nos enfants dans le privé pour des raisons purement de pédagogie. C’est un choix personnel. Je n’ai jamais apprécié ma scolarité. C’est pourquoi j’ai voulu que mon fils connaisse une autre méthodologie. De plus, la façon dont on apprend aux enfants est complètement dépassée et ce malgré toutes les études sur comment mieux apprendre et/ou comment fonctionne le cerveau (petit livre sur le sujet : Learn-Better-Mastering-Business-Anything). Donc pour revenir au sujet des coûts, une école Montessori ou autres coûte dans les 1 000/1 500€ par mois, soit avec deux enfants entre 24 000 et 36 000€ par an. Beau budget !! A Lyon, par exemple, l’école Montessori de Confluence coûte deux fois moins chère. De plus accéder à des écoles de bons niveaux est bien moins compliqué en dehors d’une capitale.

Je n’ai pas non plus pris en compte, comme ce qui se fait aux États Unis, l’argent pouvant/devant être mis de côté pour d’éventuelles hautes études à un coût élevé. En France, la fac et même les grandes écoles n’ont pas encore atteint les niveaux des US, mais ne doutons pas que ces coûts n’iront pas en diminuant. Je vous laisse jeter un oeil au graphique ci-dessous qui vous montre bien la méga-inflation que connaissent la santé et l’éducation aux US.

 

Vacances : 15 000€

En effet, c’est aussi un gros budget. Mais quand vous habitez Paris et que vous avez un certain statut social, les vacances doivent suivre. Rapidement, une semaine au Club Med au ski ou dans un endroit plus exotique (perso vous ne me ferez pas manquer ma saison de ski :-)) à 4 le budget peut vite monter à 6 000€ la semaine, voir plus. En été, il y a la location d’une maison sur la côte d’Azur, en Corse ou à l’Ile de Ré avec des amis, là encore ça chiffre vite ; 5 000€ pour deux semaines est de l’ordre du possible. Enfin tous les WE ou petites vacances par ci par là pour combler le reste des 5 ou 6 semaines.

Leasing voiture + essence : 7 000 €

Quand on y regarde de plus près, on se rend compte que la voiture est un gouffre financier. Dans mon exemple, j’ai prix une voiture type BMW X3. En leasing, la mensualité sort aux alentours de 500€ pour un véhicule neuf. A cela se rajoute 1 000€ d’essence par an pour à peu près 10 000 kms parcourus. J’ai oublié la location du parking si l’immeuble n’en a pas, ce qui arrive souvent à Paris. Certains d’entre vous me diront qu’ils n’ont pas de voiture. Il est vrai que ce n’est pas une nécessité quand on vit dans le centre de Paris, et de plus en plus de familles préfèrent louer leurs véhicules quand ils en ont besoin. Mais attention cela n’enlèverait pas 100 % de ce coût, car sans voiture, on utilise plus UBER & co pour se déplacer, ou bien les autolib, et tout ceci peut vite chiffrer si vous ne tenez pas bien vos comptes !

 


 

Je ne vais pas plus détailler le reste des dépenses que j’ai mentionnées car je pense que vous avez bien compris qu’il est très facile de dépenser toujours plus. Comme vous pouvez le voir dans le tableau, notre famille exemple se retrouve avec une épargne annuelle de 6 500€ sans compter le capital remboursé pour l’appartement (mais attention les arbres ne montent pas au ciel, les prix de l’immobilier peuvent tout à fait baisser un jour). A ce rythme, dans 20 ans, ils auront comme patrimoine, si tout s’est passé sans problème, un appartement et autour de 100 000€ de cash. Mais toujours pas de quoi sortir de la rat race en continuant à vivre à Paris.

Le pire est que si on demande à la plupart des gens avec quel salaire ils se sentiraient confortables, ils demanderaient toujours plus que leurs situations actuelles. A chaque augmentation de revenus, ils demanderaient toujours plus car ils dépensent ce qu’ils gagnent. Nous avons tous tendance à ajuster notre train de vie à nos revenus. Au final nous oublions la règle d’or que je mentionnais dans mon article sur l’indépendance financière:

Dépenses = Salaires – Épargne

Finalement cet oubli, volontaire ou pas, nous mène malheureusement tout droit à la Rat Race. Prenez donc bien conscience de toutes vos dépenses, épargnez le plus possible avant de dépenser, et ce quelque soit le salaire que vous gagnez. Pour finir sur une note positive, je connais aussi des gens qui gagnent autour de 50 000€ par an et qui arrivent à épargner 40% de leurs revenus.

Et vous combien arrivez-vous à épargner chaque année ?

Quel pourcentage de vos revenus arrivez-vous à épargner chaque année ?

View Results

Loading ... Loading ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hasta la Proxima ! Mr LittleRocks

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.