1 menu sur 1 semaine et quelques principes de cuisine

Comme je souhaite parler de cuisine sur ce blog, mais aussi d’organisation, ça va de soi si je vous parle de notre planning de menus du moment, que nous préparons pour la semaine. Vous l’avez peut être lus dans ces articles précédents « panier Food »mensuel, le menu type (pour plus de 80 repas à la maison) dont je vais vous parler aujourd’hui rentre complètement dans notre budget.

Ces repas couvrent nos besoins en calories selon notre activité physique – on est plutôt actifs, sportifs réguliers de 4 à 5 fois par semaine – et on travaille depuis notre domicile, on reste bien moins assis que lorsque nous travaillions avant dans un bureau classique. Après vous pouvez tout à fait vous en inspirer, car il a l’avantage d’être simple et …bon 🙂

Après plusieurs semaines d’essais et de modifications, voici à quoi ressemble notre menu hebdomadaire. Je ne vous détaille que le dîner, car en général nous mangeons des pâtes en rentrant du sport, sous toutes les sauces (c’est le cas de le dire). Sinon on finit le surplus des plats de la veille (plats pour 6 en général) einh!

J’ai rajouté des variantes pour les semaines suivantes pour ne pas trop s’en lasser. Je trouve qu’il fonctionne plutôt pas mal.

 


 

+ Menu du moment +

Lundi

 Fromage frais (fêta, chèvre) + quartiers d’orange + huile d’olive (peut aussi être servi comme dessert)

Poulet aux olives (variante: au satay), riz rouge/basmati/complet…

 

Mardi

Spaghettis de courgette + fromage de chèvre + huile de sésame toastée ou huile d’olive (+ baies roses)

Poisson blanc et « frites » de patates douces (au four, avec peu d’huile d’olive, mais avec beaucoup de paprika!), à l’aïoli ( version allégée)

*variante: on peut remplacer la patate douce par des légumes rôtis avec un peu d’huile d’olive, c’est excellent !

 

Le soir; je mets les pois chiches à tremper pour le hummus du lendemain (à moins de les acheter en conserve). Je coupe les légumes de la ratatouille en dés car préparation un peu longue. J’en profite pour faire aussi les carottes en lamelles, qui me serviront pour les dips et le gratin de jeudi.

 

Mercredi

Hummus + dips de carottes ou de courgettes

Tartine + ratatouille crémeuse (+dinde au besoin)

*variante: je rajoute dans le hummus de l’huile de coco + curry doux en poudre, juste délicieux.

 

Jeudi 

Mozzarella + huile d’olive + pamplemousse

*variante: fromage frais de chèvre, tomates, huile d’olive, basilic

Gratin de carottes (+saumon au besoin)

 

Vendredi 

Hummus + dips de carottes ou de courgettes (j’en prépare pour tout un régiment !)

Salade de nouilles Soba + crabe + câpres + huile d’olive

*variante: Tout type de pâtes au sarrasin + saumon + avocat 

Je lave, coupe et réserve les légumes pour les lasagnes du lendemain, car préparation un peu longue. Et dans la foulée le choux rouge et la betterave.

 

Samedi 

Salade de choux rouge + betteraves + noix de pécan + huile de noix/noisette

*variante: + fromage bleu type Gorgonzola

Lasagnes végétariennes: légumes du soleil (tomates, courgettes, aubergine)+ lasagnes (blé, maïz, riz..) + mozzarella et/ou parmesan + béchamel légère

 

Dimanche

Tomates cerises + huile d’olive + fraises (peut aussi être servi comme dessert)

Lentilles corail, carottes, lait de coco (+ jambon italien au besoin)

 


 

Comment est que ce menu fonctionne ?

 

Voilà, il s’agit de recettes SIMPLES, et d’associations de saveurs justes, plutôt que de grande cuisine.

Ces recette, vous l’aurez compris, sont vraiment faciles mais certaines demandent un petit peu de temps -pour la découpe de légumes- alors je prépare en « gros » pour gagner du temps, vous le voyez en bleu deux fois par semaine seulement c’est idéal.

Cependant pour réduire la préparation vous pouvez prendre des légumes (surgelés) déjà coupés et préparés, mais bon moi j’aime bien cuisiner avec des aliments FRAIS. J’en coupe d’ailleurs toujours plus que les quantités et je réserve, pour une autre recette ou pour faire un sauce/accompagnement. Je prépare moi même les béchamels, les sauces tomates, des ketchups, parfois des pestos en grosse quantité puis je congèle. C’est génial d’en ressortir une pour agrémenter des aiguillettes de poulet, des légumes en vrac, et les rendre plus attractives en un tour de main!

J’apprends aussi à cuisiner davantage avec les épices (et tout les bienfaits qu’elles nous apportent), à la suite d’une visite chez un naturopathe. Ça me permet de varier facilement une base de cuisine qui reste à peu près la même.

L’idéal est de PRÉVOIR le double ou le triple de quantité prévue pour les personnes à servir. Vous économiserez du temps de cuisine la fois prochaine. Quand il en reste, on le consomme le jour suivant, ou le sur-lendemain sans problème. Sinon je congèle en petits sachets -je pense surtout à la ratatouille, au gratin de légumes et aux lasagnes. Parfait pour un dimanche soir car t’as juste pas envie de te remettre à la popotte !

 

 

Pourquoi j’insiste sur le fait-maison 

 

C’est très simple: je sais exactement ce qu’il y a dedans, et forcément que du FRAIS, de la QUALITÉ, que du bon 🙂

Après, il faut pas non plus devenir un(e) hystérique du fait-maison, il faut savoir oublier certaines préparations qui sont chronophage; faire son pain, sa brioche, ou ses pâtes c’est super sympa mais en semaine c’est compliqué. On trouve vraiment des produits de qualité autour de soi, il n’y a pas de mal à acheter du tout fait, ce sont des aliments qui restent peu chers. Les sauces de qualité, en revanche, se situent entre 5 et 10€ le pot, pour une petite quantité et contiennent souvent du sucre ajouté, même bio, alors j’évite d’en acheter. Le lait végétal aussi, j’en achète beaucoup (j’ai viré le lait de notre maison) pour mon fils et les préparations salées, ou sucrées.

Et une chose est sûre; plus on cuisine, plus vite on cuisine et mieux on cuisine. J’ai vraiment pris goût à faire les choses moi-même, et je cuisine de façon bien plus efficiente, et s’appuyer sur un modèle pensé selon nos besoins et envies, me permet d’aller vite, sans me question de questions. Je précise quand même que je passe en moyenne 1h à 1h30 par jour dans la cuisine, entre repas du midi, de soir, et parfois même au petit déjeuner je prépare des pancakes (recette à venir), des oeufs ou ce délicieux avocatoast. Mais franchement, ce n’est pas énorme pour tous ces repas. Et vous, de votre côté, combien de temps dédié vous à votre alimentation ?

Bon et puis parfois je préfère inviter que de sortir systématiquement dîner dehors… Quand je regarde d’un peu plus près la « qualité » de certains restaurants, ça me donne envie de crier. Donc moins, mais mieux 🙂

 

 


 

Bref, avoir un pattern de cuisine a les avantages suivants :

 

  • ne plus se poser cette question agaçante tous les jours « mais qu’est ce qu’on va manger ce soir? » et délester son cerveau pour penser à des choses plus importantes.

 

  • Limiter le côté « corvée » de la cuisine du quotidien. S’amuser en cuisine, prendre du plaisir en mangeant!

 

  • des plats simples, à conserver plusieurs jours

 

  • avec des sauces/vinaigrettes maison prête à l’emploi, pour agrémenter une base d’aliments sensiblement les mêmes (en ce moment, viande blanche, légumes du soleil…)

 

  • adapter sa cuisine à ses besoins réels, à son activité physique

 

  • ne manquer de rien mais ne pas non plus accumuler; gâcher moins qu’avant

 

  • mieux contrôler son budget alimentaire

 

  • acheter en plus grosse quantité afin de réduire les emballages.

 

 

*  *

Vous êtes tenté de le tester ? Quel est propre votre planning de repas ?

 

 

Mrs LittleRocks

Vous aimerez sans doute

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.