Penser votre cuisine MINIMALISTE (1)

S’il y a bien un endroit de notre maison qui a échappé à notre dernière purge de notre bazar de nos biens matériels, c’est bien notre CUISINE. Mais depuis peu, j’ai réouvert placards et tiroirs sur suggestion de Mr LittleRocks. J’ai halluciné, poussé un cri d’alarme, refermé placards et tiroirs. Recommencé l’opération mais cette fois je suis passée à l’action.

C’est sans doute un des endroits dans lequel je passe le plus d’heures (à part devant mon ordinateur). Si cela fait quelques temps que vous nous suivez, vous devez alors savoir que je prépare un maximum de repas frais pour mon mari et un petit estomac de 4 ans 🙂 Mais pour vous dire c’était un prétexte pour lequel je gardais autant de choses. J’affirmai que tout me servait. En fait tout POUVAIT me servir, éventuellement, un jour, quand mémé passerait à la maison… Finalement j’ai décidé qu’il n’y avait pas de raison pour que la cuisine ne passe par la même opération que le reste; soit, par un BON désencombrement !

Et puis, à force de vivre dans un monde de sur-abondance et de fast food, où la nourriture coule à flot, je trouve que c’est important de se focaliser un peu plus sur ce que l’on a. Acheter le juste nécessaire. En tirer le maximum. Ne pas gâcher. Nos grands-parents l’avaient bien compris (ils n’avaient probablement pas trop le choix); de la valeur des aliments. De la simplicité et de la sincérité d’un pain partagé avec un verre de vin.

 

Voici les choses qui me paraissent essentielles :

  • Réduire son épicerie à des basiques bien choisis permet d’y voir plus clair. Une cuisine moins chaotique permet une organisation plus facile et rapide.
  • Simplifier vos préparations au maximum peut garantir un excellent résultat; moins on intervient sur des aliments, cad. plus on les consomme proche de leur état naturel, plus on a de chances de conserver les nutriments essentiels.
  • Les préparer avec le minimum de matériels n’a rien à voir avec le résultat; avec peu, on peut réaliser de très bonnes choses!

Voilà, c’est du dernier point que je souhaite vous parler aujourd’hui. J’y ai passé un moment, mais j’ai réussi à dresser un inventaire en 3 parties de ce qui me semblait ESSENTIEL, PRATIQUE mais non-essentiel, et SUPERFLU, selon ma propre expérience, en espérant que vous pourrez vous appuyer dessus. Ce qui fonctionne tout à fait chez nous pourra tout aussi bien fonctionner chez vous, en vous faisant gagner du temps, et de l’argent, bref, vous simplifier la vie.

 

 

Ou en PDF. c’est par ici!

Un complément pour les cuisinier/ières, c’est pas ici!

 

Les pratiques mais non-essentiels, c’est par ici!

 

Bien sûr cette liste n’est pas exhaustive:)

 

En arrivant à cette ligne, vous devez à présent penser à tout le bric-à-brac qui encombre bien trop l’espace de vos tiroirs et placards, jusqu’à ne plus en voir le fond. Vous avez aussi sans doute dépensé plus que besoin pour peut être, pour un hypothétique gain de temps. Ou pour comme moi, faire un « truc sympa » à l’occasion mais finalement qui n’a jamais servi… Si vous avez regardé la liste des « essentiels » et celle du « superflu », la différence de quantité a dû vous sauter aux yeux – et donc une différence budgetaire, mais qu’on ne ressent pas toujours car souvent étalée sur plusieurs années.. mais quand même; vous auriez pu vous payer quelques allers-retours Paris/New York ces dernières années. Enfin, rien ne sert de de se culpabiliser. Regardez dès à présent votre intérieur et réfléchissez à la façon vous avez vraiment envie de fonctionner.

Si comme moi vous avez maintenant envie d’un grand changement dans votre cuisine, il ne vous reste plus qu’à vous créer l’environnement qui va dans ce sens, à savoir :

  • un fond d’épicerie bien pensé
  • de bons fournisseurs de matières premières
  • une organisation dans votre pratique de la cuisine, mettre de l’ordre, adopter de nouvelles habitudes, des automatismes.
  • des cours de cuisine pertinents.

 

Bien cuisiner ne veut pas dire mettre cher parce qu’il faut une tonne de matériel, mais c’est avoir une base de bonne qualité avant tout. Beaucoup de gens pensent qu’il n’ont pas ce qu’il faut pour bien cuisiner, et achètent toujours plus. Au delà du matériel, vous pouvez déjà vous munir :

  • d’ustensiles et du matériel de la liste des « essentiels » et pas tellement plus, une ou deux exceptions si vous voulez.
  • de recettes simples et saines
  • d’un peu de patience, pour vous exercer à les manipuler, à découper vos légumes, bref, à CUISINER tout simplement! Vous gagnerez en rapidité d’un point de vue global.

La prochaine fois, je prendrai le temps de vous parler de mes « recettes » et de mes « placards ». Et vous verrez, il n’y a rien de sorcier!

Qu’est ce qui vous a pris le plus de temps à la réflexion ? Pour moi le plus douloureux a été de réduire mon matériel de pâtisserie!

Mrs LittleRocks

Vous aimerez sans doute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.